'En orbite avec Europa' : partenariat scolaire

  Un projet Comenius au collège « Le Monteil » de Monistrol sur Loire

                                                                                                                     par André Debackère

 

flag.jpg

« En orbite avec Europa »

 

photo.jpg

La naissance du projet remonte à la rencontre avec Anne-Laure Melchior lors d'une réunion à l'Observatoire de Paris. Anne-Laure m'a incité à monter un projet Comenius à caractère scientifique en utilisant les observations réalisées aux télescopes robotisés Faulkes.

Il m'a fallu convaincre des collègues de mon établissement de se lancer dans l'aventure ; l'amitié et la grande convivialité de nos réunions ont permis de préparer l'esquisse de notre projet.

Pendant ce temps, Anne-Laure s'est chargée de nous trouver des partenaires européens : Leonor Cabral au Portugal, John Murphy en Irlande, Richard Singleton et Conrad Stevens en Angleterre ainsi que Sebastian Sobersky en Pologne. (Il s'agit d'enseignants ayant suivi une session de formation EU-HOU.)

Après de nombreux contacts entre tous les partenaires par courriel, notre projet commençait à prendre forme.

Nous avons ensuite organisé une visite préparatoire en France où tous nos partenaires nous ont rejoints pour compléter le dossier de candidature ce qui était une étape délicate du projet.

Cette visite s'est déroulée du 25 au 30 octobre à Monistrol-sur-Loire (France). En voici les points forts :

  • le 26 octobre, présentation de notre projet Comenius à la TV du Lycée Léonard de Vinci à Monistrol sur Loire. Diffusion d'une vidéo de présentation du projet EUHOU concoctée par Anne-Laure Melchior.
  • le 27 octobre, excursion à Vulcania près de Clermont-Ferrand, un parc d'attraction sur les volcans alliant aspect ludique, vulgarisation scientifique et pédagogie. Visite guidée complète et de très grande qualité par Saïd Mourtada animateur scientifique à Vulcania. Une magnifique météorite y est exposée.
  • le 28 octobre, présentation par Cyril Fernandez, animateur scientifique, du rôle du planétarium dans le développement de la culture scientifique chez les jeunes. Accueil en gare de Saint-Etienne d'Anne-Laure Melchior.
  • Visite de l'Institut d'Optique de Saint-Etienne, présentation du système universitaire français et de la recherche par Thierry Lépine, enseignant-chercheur.
  • Accueil de Raoul Behrend de l'Université de Genève.
  • Premier atelier : Présentation du logiciel SalsaJ puis aide à la rédaction du dossier de candidature avec Anne-Laure Melchior (EUHOU, UPMC).   
  • Deuxième atelier : élaboration de notre projet avec Raoul Behrend, astéroïdes et courbes de lumière.

Evidemment, une grande partie du temps et des soirées a été occupée à la rédaction du dossier de candidature.

http://dbrastronomie.free.fr/doc/projet_comenius.html

Pour parfaire la complétude de notre dossier, nous avons ensuite participé à une journée de formation fort utile avec témoignages et partage d'expériences par les porteurs de projets, organisée par Blandine Coront-Ducluzeau à Clermont-Ferrand le 12 janvier 2011. Cette journée avait pour but de promouvoir et accompagner les projets européens Comenius et Leonardo. La Délégation Académique aux Relations Européennes Internationales et à la Coopération (DAREIC), en partenariat avec l'Agence Europe-Éducation-Formation France (2e2f), et le GIP CARIF OREF Auvergne, nous ont proposé cette journée d'information/formation au Lycée La Fayette à Clermont-Ferrand organisée avec la Delfor et animée par Patrice Delègue, responsable du département Développement et Dissémination à l'Agence 2e2f, avec la participation d'acteurs de l'Europe en Auvergne. Les ateliers d'écriture Comenius et Leonardo s'adressent plus particulièrement aux équipes s'engageant dans un projet ( Aide à la rédaction et relecture du formulaire de candidature).

http://www.ac-clermont.fr/international/

En février 2011, notre dossier enfin terminé est envoyé à l'agence de Bordeaux et aux différents partenaires afin qu'ils envoient les copies à leurs agences respectives.

Voici les grandes lignes de notre projet :

Nous proposons une approche multidisciplinaire et multilatérale de l'étude des astéroïdes. Nous souhaitons permettre une étude collective de l'orbite, de la rotation et de la forme des astéroïdes à l'aide de télescopes robotisés de haute qualité auxquels nous avons accès. Cette initiative vise à intéresser et enthousiasmer les enfants à faire de la science sur notre système solaire mais aussi de la science en général et à établir un lien avec les langues, la littérature, le théâtre et l'art.

La forme de notre projet pourrait être l'occasion pour les jeunes d'avoir un nouveau regard sur l'apprentissage des sciences, mais aussi de comprendre l'interconnexion des différentes disciplines.

Nombre d'étudiants européens sont peu motivés par les sciences ; de plus les filles sont peu représentées dans les sciences physiques. Pour de nombreuses raisons, les gens dans différentes régions de l'UE n'ont pas la chance de pouvoir bien communiquer avec d'autres pays. Cela s'explique par l'isolement en milieu rural, la pauvreté ou d'autres aspects.

Le projet permettra aux élèves de s'impliquer dans un vrai projet scientifique tout en apprenant la culture et la langue des autres pays de l'UE. En associant la science avec d'autres disciplines, nous espérons que les étudiants trouveront des moyens différents pour communiquer et développer le travail d'équipe au travers d'un ensemble commun d'objectifs à atteindre.

Le travail commun répond au besoin de complémentarité de compétences, qui s'établit à partir d'un travail pluridisciplinaire.

Travailler ensemble pourrait relancer l'intérêt des élèves pour les pratiques scientifiques en créant un besoin d'appétences pour les sciences. Ce projet devrait aussi permettre de répondre au besoin d'ouverture et aux besoins d'autonomie pour l'anglais. Enfin il devrait renforcer la persévérance des élèves pour arriver à la production finale d'un projet.

Ce sera l'occasion pour les étudiants et les enseignants de partager des idées, l'expérience et des compétences scientifiques avec des collègues européens. Ce sera également l'occasion pour les enseignants de se familiariser avec les méthodes d'enseignement des voisins européens, et de partager les meilleures pratiques.

C'est aussi une opportunité pour les élèves et les enseignants de développer leurs compétences en langue à travers des visites et des échanges en utilisant une langue commune : l'anglais.

La plupart de nos collégiens sont issus d'un milieu plutôt défavorisé, le projet leur permet un accès à la culture et à des pratiques qui sinon leur échapperaient certainement : sans ces échanges, moins de contacts, pas de voyages d'études, moins de voyages d'élèves, une connaissance moindre des partenaires européens et de leurs cultures.

Le 28 juin, nous recevons l'acceptation de notre dossier, nous obtenons 96 points sur 100 avec les appréciations suivantes :

"An excellent project with a very well shared thematic. Very strong motivation and approach highly realistic. The impact to make science more attractive for girls is particulary important. Project extremely clear and convincing. All schools have developed experiences in the partnership with astronomical institutions. Links will be established between science and literature. Works with professionals will be conducted in each country (specify the impact of Comenius project on these organisms). The project is very ambitious. European added value is obvious. This project should be a priority."

Puis, dans les jours qui ont suivi, les partenaires du projet ont eux aussi obtenu leur acceptation.

Notre équipe au complet, heureuse que son travail et l'originalité du projet soient reconnus, est maintenant prête à se lancer dans l'aventure...

L'équipe française Comenius du collège « Le Monteil » :

Agnès BLACHON, Mathématiques

Elisabeth BOUVET, Anglais

Sébastien CONDEMINE, Sciences et Vie de la Terre

André DEBACKERE, Sciences Physiques

Annie FALCON, Lettres modernes

Fabienne LAFFIN, Anglais

Alexandre SARTRE, Mathématiques